Category

Blog

Importance de la Sélection de Matériaux : les cathéters vasculaires

By Blog No Comments

Lors de démarches d’innovation ou de substitution, le choix du matériau utilisé pour un produit va être déterminant pour son utilisation. Ce choix va dépendre de contraintes variées.

Prenons l’exemple d’un produit utilisé dans le médical : le cathéter vasculaire. En plus des propriétés physiques et chimiques évidentes qui vont impacter ce choix, les variables extérieures (réglementations, coûts, biocompatibilité…) doivent être prises en compte. La sélection d’un polyuréthane, polyamide ou autre PEEK nécessite des compétences avancées en polymères ou un accès rapide à ce savoir.

En généralisant à tous les secteurs d’activités, le choix d’un matériau qui répondra un cahier des charges stricte nécessitera un accès rapide à des données fiables et exhaustives.

Un article détaillé (en anglais) sur la question du choix des matériaux pour la conception des cathéters, et l’importance de sélection le bon polymère, est proposé par MDDI :

https://www.mddionline.com/so-many-polymers-so-little-time

Campagne d’information REACH 2018 !

By Blog No Comments

Une campagne d’information sur REACH 2018 lancée par le ministère de la transition écologique et solidaire.

Une campagne a été lancée dans le but de sensibiliser les entreprises à la dernière échéance du processus d’enregistrement REACh du 31 mai 2018. A l’issue de cette date, pour pouvoir être mise sur le marché, une substance devra être enregistrée auprès de l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA). Toutes les substances produites à plus d’une tonne par an seront concernées par cette mesure. Cette dernière va non seulement impacter les grosses entreprises, mais également les PME françaises : l’Etat a recensé 1,7 millions de sociétés concernées. Le ministère de la transition écologique et solidaire cherche donc à informer le plus grand nombre pour prévenir les risques de rupture d’approvisionnement ou d’illégalité.

En savoir plus :

La réglementation REACH – Ministère de la Transition écologique et solidaire

REACH 2018 – ECHA (European Chemicals Agency)REACH 2018 – ECHA (European Chemicals Agency)

 

Le futur de l’automobile passera par l’innovation dans les matériaux

By Blog No Comments

Les problématiques actuelles liées au réchauffement climatique obligent les industriels à repenser leurs méthodes d’innovation. Les démarches d’écoconception, visant notamment à réduire les émissions de gaz à effet de serre, passent par une réduction de la consommation de carburant, notamment via un allègement des véhicules. Les innovations dans la chimie des matériaux, notamment sur des plastiques à hautes performances ou des composites renforcés pourraient permettre une réduction de 200 à 300 kg par véhicule. Le secteur automobile va donc être attentif aux innovations sur les matériaux, mais également toutes les améliorations concernant la réutilisation de ces derniers. Les réglementations étant strictes sur le cycle de vie des matériaux utilisés dans ce secteur, des avancées importantes vont être obligatoire pour continuer à développer des produits innovants et respectueux de l’environnement.

http://www.industrie.com/chimie/le-futur-de-l-automobile-passera-par-l-innovation-dans-les-materiaux,75824

Conflict Minerals : des coûts plus faibles que prévu

By Blog No Comments

Les coûts estimés imputés au respect de la réglementation « Conflict Minerals » sont plus bas qu’anticipés pour les industriels américains. L’estimation originelle n’ayant rien d’exagéré, cette différence provient en partie des outils et de l’approche des industriels face à cette réglementation. La création du site internet « Conflict-Free Sourcing Initiative » par les industriels de l’électronique (Members of the Electronic Industry Citizenship Coalition and the Global e-Sustainability Initiative) a permis de créer et d’harmoniser les bonnes pratiques de ces derniers vis à vis de la réglementation. Ces industriels ont constaté que, l’utilisation d’un template de reporting commun (CMRT : Conflict Minerals Reporting Template) permet d’uniformiser la communication avec leurs chaines d’approvisionnement, notamment pour les sociétés en charge de collecter ces informations.

Déterminez la provenance de vos minéraux !

Des chercheurs ont développé une méthode pour fabriquer plus rapidement et pour un coût plus faible des matériaux d’électrodes de supercondensateur.

By Blog No Comments

Les supercondensateurs sont de plus en plus utilisés dans les domaines du stockage de l’énergie, notamment pour les véhicules électriques. Ils offrent en effet un bon compromis entre la puissance délivrée par les condensateurs et l’autonomie des batteries. Une équipe d’ingénieur de l’université de Washington a utilisé un aérogel à base de carbone, séché et chauffé pour obtenir un matériau poreux à grande surface spécifique tout en conservant la structure 3D. Ils ont ensuite cherché à améliorer la capacité de l’aérogel en le chargeant de MoS2 et WS2.

https://www.sciencedaily.com/releases/2017/07/170717160039.htm

Vers une réglementation « conflict minerals » européenne !

By Blog No Comments

Après avoir été adoptée par le Parlement européen, la réglementation européenne sur les minéraux de conflit (Conflict Minerals) entrera en vigueur le 8 juillet 2017. Cette loi deviendra effective dans chacun des pays membres de l’Union européenne au plus tard en janvier 2021.

Cette échéance moyen terme permet aux entreprises de mettre en place les processus d’identification et de gestion des risques associés afin de minimiser le risque marché.

Les TDFA en aérosol et 4 phtalates bientôt appliqués à l’Annexe XVII

By Blog No Comments

Les applications dans l’annexe XVII vont prendre effet dans 18 mois pour les TDFA en aérosol et dans 3 ans pour les phtalates.Identifiez l’impact sur vos produits et anticipez vos risques de rupture d’approvisionnement !

Pour connaitre les détails et les différentes dérogations : https://echa.europa.eu/fr/-/seac-adopts-two-restriction-proposals-on-four-phthalates-and-on-tdfas-in-sprays-used-by-the-general-public

Liebherr-Aerospace a choisi BASSETTI DATA PROVIDER, pour mettre à jour ses FDS

By Blog No Comments

Liebherr-Aerospace Toulouse SAS conçoit, fabrique et assure la maintenance de systèmes d’air installés dans les avions. Ces systèmes innovants, sont demandés par l’aviation civile et militaire partout dans le monde et sont utilisés dans les avions commerciaux, les avions d’affaires et les hélicoptères.

Le contexte

« Le besoin émane du service EHS (Environnement, Hygiène, Sécurité). Nous avons un grand nombre de produits, et il était difficile de mettre à jour, toutes les données associées à ces produits. L’enregistrement de toutes les FDS (Fiches de Données de Sécurité) associées, et la mise à jour des données contenues dans ces FDS représentaient pour nous une charge de travail très importante sans Valeur Ajoutée. Cependant nous avions besoin des données à jour, car nous avons l’obligation de fournir les FDS aux salariés qui manipulent ces produits. Le volume étant trop important, il était difficile de le faire en interne. »

Pourquoi BASSETTI DATA PROVIDER ?

« Nous travaillions déjà avec BASSETTI sur les matériaux avec TEEXMA® (Base de données matériaux). Ce besoin concernant les FDS s’est fait en parallèle avec l’abonnement des listes REACh. Ce suivi nous permet d’obtenir dans la base, toutes les données associées aux produits telles que les compositions chimiques par exemple. »

Qu’est-ce que le service FDS de BASSETTI DATA PROVIDER vous apporte ?

« Tout d’abord la sécurité d’avoir la dernière révision de la FDS. A chaque fois qu’un produit est enregistré dans la base, BASSETTI DATA PROVIDER vérifie que la FDS est à jour. Par ailleurs, tous les ans, BASSETTI DP fait une mise à jour massive de toutes les FDS, par rapport aux dernières réglementations. Ce service nous permet de gagner du temps, car en plus de bénéficier des FDS au format PDF à jour, des données sont extraites et intégrées dans TEEXMA® telles que la composition chimique par exemple, ce qui nous permet de consulter les informations rapidement directement dans la base. »

Comment se passe la collaboration avec BASSETTI DATA PROVIDER ?

« La collaboration se passe très bien, nous avons un interlocuteur privilégié. Dès que nous avons un nouveau produit, nous lui faisons une demande, et cette personne se charge de mettre à jour les données (FDS) et de les importer dans la base. Nous faisons des points réguliers et travaillons pleinement en collaboration. Par ailleurs, BASSETTI DP nous permet d’avoir une vision intéressante des données mises à jour sur les FDS, car associé à ce service, un fichier Excel est constitué, répertoriant toutes les données et leurs modifications (telle qu’une modification de la composition chimique par exemple). Nous pouvons donc faire une recherche très rapide sur les produits les plus critiques. »

Elise ROBERT, Materials Engineer / Research Technologies and Expertises Group / Liebherr-Aerospace Toulouse SAS

SCHNEIDER ELECTRIC a choisi BASSETTI DATA PROVIDER afin de fournir des déclarations matières

By Blog No Comments

La gestion réglementaire des matériaux est une démarche obligatoire pour les industriels. Pour répondre à cette contrainte, Schneider Electric utilise le logiciel TEEXMA® de BASSETTI.

Il y a quelques semaines, l’éditeur BASSETTI avait invité l’un de ses clients à témoigner de l’utilisation de son logiciel destiné à la gestion des données matériaux : TEEXMA®.

Jean-Marc Calandre, directeur Innovation, installé à Boston a ainsi présenté la collecte réglementaire de données matériaux du constructeur. Un travail considérable vu la chaîne logistique de ce groupe international : 50 000 fournisseurs, 250 usines de production disséminées sur 48 pays et une centaine de centres de distribution devant gérer 600 000 références. « L’enjeu est de répondre aux réglementations, en particulier à la conformité RoHS et à l’article 33 de REACh, qui impose des règles d’informations concernant la présence dans les produits commercialisés de substances préoccupantes. Pour y répondre, le groupe a mis en place une démarche matériaux, implémentée sur le groupe au niveau mondial. »

La campagne de collecte des données matériaux a été organisée à partir des années 2007 à 2010 au sein de Schneider Electric. Le nombre de substances visées par les réglementations s’est progressivement accru. Après 2011, la démarche a été organisée avec une approche bottom upau lieu de top down, seule méthode considérée comme fiable par l’industriel pour arriver à suivre les matériaux contenus dans les composants achetés. Une équipe dédiée à la collecte des données a été créée avec BASSETTI comme partenaire logiciel. Les informations recueillies ont été stockée dans une base centralisée de données environnementales. En pratique les données disponibles sur les sites web des fournisseurs et dans les bibliothèques existantes sont complétées par des demandes spécifiques faites auprès des fournisseurs et des partenaires.

L’objectif était d’automatiser le processus. Le volume de données à recueillir est important, avec des délais serrés de délivrance des 03informations aux instances réglementaires, à une fréquence bi-annuelle. Par ailleurs, la croissance externe du groupe Schneider Electric a complexifié le travail du fait de la multiplication des bases des données et des formats. Afin de rendre la démarche davantage cohérente, l’informatique a été adaptée et le process automatisé à partir du format IPC 1752A, en particulier grâce à la solution TEEXMA de BASSETTI. « Malgré la complexité du sujet, nous avons atteint un bon niveau de maturité, se félicite Jean-Marc Calandre. Un des défis réside dans la diversité des approches et des niveaux de compétence. Nous vérifions la qualité des données recueillies par échantillonnage et par niveau de confiance. En interne nous avons établi une quinzaine de critères d’acceptation, dans l’idée d’améliorer la qualité des délivrables. »